ACCUEIL
  • Accueil
  • News
  • Annonces
  • Agenda
  • DOSSIERS
  • Dossiers
  •  
    ANNUAIRES
  • Sélection de liens
  • Formulaires
  • PRIVÉ
  • Espace adhérents
  •  
    RÉCITS
  • Récits
  •  
    ACTIVITÉS
  • Activités
  •  
    PHOTOS
  • Les galeries
  •  
    COMMUNIQUER
  • Nous écrire
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Forum
  • Chat
  • TÉLÉCHARGEMENT
  • Téléchargement
  • galerie-athar
    fesfestival
    menara
    institut fes-meknes
    ambafrance - presse
    consulfrance
    marocantics
     
    Accueil/Les Dossiers/Arts/Marcel Vicaire
    Biographie de Marcel Vicaire 18/05/2011 - Lu 3834 fois
    L'oeuvre au Maroc


    MARCEL VICAIRE

     1893-1976

     

    En 1914, il a alors 21 ans, il est admis à l’Ecole des Beaux Arts et à l'Académie Julian où l'ont précédé Majorelle, Bouchaud, Pontoy, Aline de Lens, Suzanne Drouet-Réveillaud... qu'il côtoiera au Maroc.

     

    En 1918 il reprend ses études artistiques, et expose au Salon des Artistes Français. Il remporte le Prix Chenavard qui lui permet d'effectuer son premier voyage au Maroc d'où il revient avec son carnet de croquis. « Feuilles d 'Album, Au Maroc » est  publié en 1922 chez Henri Leclerc à Paris.

    Grâce au prix de la compagnie Paquet il peut effectuer un deuxième voyage en 1923, et séjourne à Fès dans des ateliers d’artistes, créés par le Maréchal Lyautey : « Là où vient un artiste, vient un touriste, là où vient un touriste, vient un homme d'affaire ».

     En 1923, le Maréchal Lyautey le nomme Conservateur du Musée du Batha, inspecteur des Arts Indigènes à Fez, puis inspecteur des Beaux-Arts et Monuments Historiques.

    Il expose dans de nombreux pays avec l'association des « Peintres et Sculpteurs français du Maroc » qu'il a fondé. Il  soutient,  à la suite de Prosper Ricard les artisans de tous corps de métiers et organise pour eux des foires artisanales et des expositions.

     En France en 1927 il épouse Lucile Henry. Le jeune ménage  habite en pleine médina de Fès, au Dar Adiyel. Myriam, sa première fille nait en 1928 puis viendront Dominique, Marie-Marthe, Isabelle et Solange.

     Ayant appris l'arabe et l'histoire du pays, il étudie les monuments, déchiffre les inscriptions, fait restaurer les monuments historiques. Il organise des événements culturels et musicaux. Il publie de nombreuses études sur ses découvertes archéologiques et sur les techniques artisanales qu'il décrit avec précision. Il illustre des ouvrages de Gabriel Hanotaux, dont un sur l'histoire du Maroc.

     

    Il fonde en 1932 avec des amis Marocains et Français « l'association des Amis de Fès » pour protéger et faire connaître le patrimoine de cette ville qu'il aime et connaît parfaitement. Le Maréchal Lyautey en est le président d'honneur, le Docteur Cristiani le premier Président. Cette association concentre tous les esprits franco-marocains attachés à l'histoire prestigieuse de cette ville. Sa renommée lui donne une ampleur à la mesure de sa réputation.

     En 1945, Marcel Vicaire est muté à Rabat, chef du service des Arts et Métiers Marocains, qu'il réorganise, tant au niveau des musées, que des conservatoires de musique et de danse.

    Il développe les services de documentation, le cabinet de dessins, la photothèque et la bibliothèque et réalise les premiers films documentaires sur les techniques artisanales.

     Il parcourt de nombreux  pays faisant connaître les artistes et les artisans marocains qu'il tient en grande estime.

     Il est nommé officier du Ouissam Alaouite au Maroc et officier du Nicham Iftikhar en Tunisie.

    Il est nommé officier de la Légion d'Honneur pour son œuvre au Maroc en 1955.

     

    Ayant  atteint l'âge de la retraite il décide de rentrer en France en 1958 malgré l'invitation pressante  du Roi Mohamed V de rester au Maroc.

    L'administration française le reclasse avec le titre de Conservateur en chef des Musées Nationaux.

    Il se rend régulièrement aux réunions de l'Académie des Sciences d’Outre Mer  et  se remet à peindre, en particulier  à Ambérieu-en-Bugey, berceau de la famille Vicaire.

    Il continue ses recherches et publications et accepte la Présidence de l'association des Amis du Vieux Saint-Germain dont il avait été membre fondateur en 1923, avant son départ pour le Maroc.

     A la demande de ses enfants, il écrit de mémoire, ses « Souvenirs du Maroc » qui seront bientôt publiés.

    Voir nos photos de l'Exposition Vicaire à Montpellier du 21 au 26 mai 2011 à la Maison des Relations Internationales  



     Publicité
    lirairie cybele
    Recherche  
    Newsletter  
    Accès Membres
                s'inscrire
    LoginPasswordMot de passe perdu ?